À 22 ans, Margot est une jeune femme bien dans ses baskets, passionnée de sport, de voyages et de séries. Représentante de l’ANAF au COJ (Conseil d’orientation des politiques jeunesse), c’est également une apprentie convaincue et fière de l’être, qui passe en 2e année de DUT Hygiène, Sécurité, Environnement à Paris 13. Nous sommes allés à sa rencontre pour en savoir un peu plus sur sa vie en alternance.

Salut Margot !

Salut !

Pour commencer, parle-nous un peu du parcours qui t’as menée jusqu’en alternance

Après mon BAC, je me suis inscrite en licence de droit, pendant un an. J’adore le droit mais je ne me suis pas retrouvée dans l’environnement de la fac : des profs peu disponibles, des élèves livrés à eux-mêmes… Du coup, j’ai abandonné. J’en ai profité pour travailler un peu, faire du Service Civique, jusqu’à atterrir en stage découverte d’une semaine à l’Aéroport de Paris. Ce stage, a été une révélation ! J’ai adoré être dans la pratique, en savoir plus sur cet univers qui me passionne, et coup de bol, l’entreprise acceptait les étudiants en alternance. Alors j’ai tout fait pour l’intégrer. Et comme j’avais fait du bon boulot en stage, ils se sont souvenus de moi et m’ont prise !

Super ! Peux-tu nous en dire plus sur tes missions dans le cadre de cette alternance aux Aéroports de Paris ?

Je suis Chargée de la vérification réglementaire obligatoire et de la sécurité, plus particulièrement sur les chantiers de désamiantage. À côté de ça, je suis aussi amenée à travailler sur tout ce qui est réglementation sur les risques incendies et les personnes à mobilité réduite. Je suis très contente car j’ai retrouvé ce qui me plaisait à la base, le droit, et j’ai aussi développé plein d’autres connaissances : la sécurité, la santé… J’ai par exemple eu l’occasion de travailler sur la prévention du risque de burn out. C’était super intéressant.

Qu’est-ce qui te plait dans l’alternance ? Pourquoi avoir fait ce choix ?

Comme beaucoup, au début, je n’avais pas forcément une super image de l’alternance. Et pourtant… Mon année en fac de droit a été décisive. Je n’avais pas l’impression d’être à ma place. Ce n’est qu’en commençant à travailler, à être dans la pratique, que je me suis sentie bien. Après mon passage en Service Civique, en mission locale, où l’on m’a conseillé de faire un stage découverte dans l’environnement, j’ai compris que c’est ce que je voulais : apprendre et travailler en même temps. Après ces expériences, c’était impensable pour moi de retourner vers une formation purement théorique ! Et puis on va pas se mentir, l’alternance est aussi un moyen de se faire un peu de sous… et ça, ça peut servir !

Comment s’est passée ton intégration en entreprise ? Une anecdote ou un souvenir cool à nous faire partager ?

J’ai eu la chance de tomber sur un maître d’apprentissage super. C’est la première personne qui a valorisé mon année de droit et le fait que j’aie travaillé par la suite. Il voit le positif partout. C’est un gros avantage d’avoir ce soutien et ça a participé à ma bonne intégration dans l’équipe. L’équipe me voit un peu comme sa “petite fille”, elle est toujours là pour m’aider ! Je me souviens d’un jour où j’ai eu à réaliser en urgence un poster représentant mon entreprise dans le cadre de la Fête de l’Alternance. Comme les délais étaient très courts, tous les collègues se sont mobilisés pour m’aider. Chacun y est allé de sa petite recherche d’infos, dès qu’ils avaient une minute, tous m’ont soutenue. Au final, j’ai eu 14/20… c’est-à-dire, la meilleure note !

Comment est-ce que tu vois la suite ?

Idéalement, j’aimerais être embauchée aux Aéroports de Paris. Je suis une adepte du voyage et de l’avion, bosser dans cet univers là était un rêve de gosse ! Si ce n’est pas possible, à l’issue du DUT, je ferais certainement une licence qui a un cursus dans la prévention des risques avec, si possible, une spécificité sur l’amiante. Dans tous les cas, je poursuivrai en alternance !

Un petit conseil pour les futurs apprentis qui nous lisent et souhaiteraient eux-aussi se lancer dans cette voie ?

Je leur dirais de bien réfléchir avant d’opter pour l’alternance, car c’est un engagement. Il faut connaître les enjeux, se renseigner sur l’établissement, ainsi que sur l’entreprise. Il ne faut pas hésiter à se projeter et à mesurer tout ce que l’alternance nous apportera plus tard…

Merci à Margot pour ce témoignage passionné ! Pour aller un peu plus loin, découvre vite 10 bonnes raisons de choisir l’alternance pour tes études.

Share This